« Nous conseillez-vous d’acheter une maison avant de vendre notre appartement ou de le vendre avant d’acheter ? » Cette question qui s’apparente à un dilemme concerne la majorité des propriétaires ayant déjà acheté un premier logement et projetant de déménager par exemple dans un appartement plus spacieux, une maison disposant de chambres pour les enfants ou dans un endroit au calme. Prenons le temps d’évaluer les deux alternatives qui s’offrent à vous.


Acheter un bien avant de vendre le sien, l’exception

Vous rêvez d’une maison disposant de trois chambres pour chacun de vos enfants, d’un jardin après avoir passé des années cloitré dans un appartement ou de vous rapprocher de votre lieu de travail. Contre toute attente, avant même d’avoir mis votre logement en vente, vous tombez sur le bien idoine. Que faire alors ?

Acheter une nouvelle résidence principale lorsqu’on n’a pas encore mis en vente son actuel logement nécessite soit d’autofinancer l’opération sur ses deniers personnels, soit de recourir à un crédit-relais. Un crédit-relais est un prêt bancaire supplémentaire consistant à financer l’acquisition d’un nouveau bien en attendant de vendre l’ancien. Il est déterminé par la banque en fonction de votre situation financière, il est limité dans le temps et son montant est calculé en fonction de la valeur estimée de votre bien actuel.

Etant donné le coût significatif d’un crédit-relais et sa limite dans le temps obligeant à vendre rapidement, rappelons qu’il est fondamental de baser votre crédit-relais sur une estimation précise et juste de la valeur de votre bien à vendre, faute de quoi vous vous exposerez à de mauvaises surprises lorsqu’il faudra rembourser la banque…

Pour des ménages ayant une capacité financière importante ou lorsque le bien à vendre est très rare à dénicher sur son marché et recherché par la clientèle, le crédit-relais peut être toutefois une solution intéressante, d’une part pour s’épargner une location intermédiaire entre deux transactions et un déménagement supplémentaire et, d’autre part pour organiser sereinement la transition entre les deux logements ou entreprendre des travaux à son rythme par exemple.


Vendre avant d’acheter, la solution raisonnable

Rares sont les ménages pouvant se permettre de supporter financièrement deux emprunts bancaires (celui restant du premier logement destiné à être vendu et celui du second logement nouvellement acheté), les charges de copropriété et les impôts locaux de deux logements voire d’éventuelles dépenses imprévues (travaux intérieurs, travaux de copropriété votés en assemblée générale et difficilement prévisibles, etc.).

Le choix de vendre votre bien avant d’envisager d’acheter s’impose alors de lui-même et c’est le conseil que notre agence vous prodiguera la plupart du temps pour plusieurs raisons. Sur le plan financier d’abord, c’est une solution plus économique qu’un crédit-relais dont les échéances viennent s’ajouter à vos mensualités ordinaires. Mais conclure la vente de votre bien au préalable vous permettra surtout d’évaluer avec précision votre situation financière, votre nouvelle capacité d’emprunt et votre apport en vue d’une nouvelle acquisition.

Pour vos recherches du nouveau bien tant convoité, la vente préalable de votre bien actuel s’avèrera également judicieuse pour sélectionner des annonces correspondant à votre budget… et ne pas faire de plans sur la comète !

Surtout, choisir de vendre votre bien avant d’en acheter un autre s’avèrera bénéfique pour votre santé en vous prémunissant contre le stress de ne pas vendre et vous donnera le luxe de pouvoir affirmer « Je ne suis pas pressé ! ».

Oui, nous pensons aussi à la santé de nos clients !