Agence immobilière à Strasbourg : vente, achat et location appartement Strasbourg, maison, immobilier neuf & gestion locative - Beausite Immobilier
  03 88 24 47 15

Les informations qui circulent actuellement laissent entendre que la période de confinement a fait chuter de 70 à 80 % le nombre des promesses de vente en France. C'est plutôt logique puisque tant les professionnels de l'immobilier que les notaires ont dû fermer leurs portes à la mi-mars. Toujours est-il qu'après quasiment deux mois d'arrêt, bien malin est celui qui pourra prédire l'évolution des prix et le nombre de transactions en 2020 grâce à une boule de cristal. Essayons quand même d'y réfléchir.

L'économie a été mise sous cloche pendant plusieurs semaines en raison des dangers liés à la propagation du coronavirus, et les agences immobilières telles que la nôtre n'ont pas dérogé à cette règle. Si les plus optimistes considèrent que cette crise sanitaire n'est qu'une parenthèse qui sera refermée le 11 mai prochain et que la vie normale et économique reprendra progressivement ses droits, les projets immobiliers devraient alors refleurir rapidement chez les Français. Cette hypothèse n'est pas si farfelue que cela en analysant les recherches immobilières sur internet et les retours de nos clients. Nous constatons ainsi depuis près de deux mois que l'affluence a augmenté sur notre site internet et notre blog immobilier et que les consultations de nos annonces de ventes et de locations sont peu ou prou au même niveau que l'année dernière. Un simple effet du confinement à la maison et du temps passé à surfer sur internet ? Sans doute. Mais l'engouement des acquéreurs et des vendeurs à poursuivre leurs projets à la reprise reste d'actualité auprès de nos conseillers en ventes et en locations immobilières : chacun d'entre eux a reçu quotidiennement entre 5 et 7 appels et mails en moyenne, de la part d'acquéreurs en recherche d'un bien immobilier et de propriétaires susceptibles de vendre un bien immobilier !

Les plus pragmatiques considèrent quant à eux que la crise sanitaire sera suivie d'une crise économique dont la portée et l'intensité restent encore incertaines, avec à la clé des faillites d'entreprises, une hausse du chômage et in fine une baisse des prix de l'immobilier et du nombre de transactions immobilières. Sans doute y a-t-il un juste milieu à trouver entre optimisme à tous crins et scénario catastrophe. En revanche, il est évident que la tenue du marché et des prix, le nombre de transactions réalisées chaque année et les temps de vente sont corrélés à la croissance économique, à la capacité des ménages à rembourser un crédit immobilier et à la confiance dans un avenir prospère.

Après avoir surmonté quelques crises économiques depuis une douzaine d'années, notre sentiment est qu'en temps obscurs, les acteurs économiques cherchent la lumière et à sécuriser leurs avoirs avant tout. Or l'immobilier bénéfice d'un inaltérable statut de valeur refuge, ce qui d'une part nous permet d'espérer à Strasbourg un nombre d'acquéreurs aussi significatif qu'avant le confinement, en l'absence d'une crise économique prolongée. Car quand les marchés financiers revêtent un risque important en temps de crise, l'immobilier offre une sécurité pour soi-même et sa famille en achetant sa résidence principale et une rentabilité maîtrisée et sûre en achetant un bien à mettre en location. Mais si le marché de l'immobilier repose sur la demande de logements, il nécessite également, d'autre part, la présence de biens à vendre. Or si l'immobilier sonne comme une valeur refuge pour un acquéreur, il l'est alors également pour une personne ou un ménage déjà propriétaire, et la période post-11 mai pourrait donc inciter des vendeurs à finalement conserver leurs biens s'ils n'ont pas de projet immédiat. Ce marché de pénurie de biens à vendre nous est familier depuis de nombreuses années, tant le marché immobilier strasbourgeois est à flux tendus. Espérons simplement que cette tendance ne s'amplifiera pas, car nous assisterions alors à un blocage du marché et à des délais de ventes accrus entre des acquéreurs moins présents ou moins solvables si une crise économique survient et des vendeurs qui gardent à l'esprit un référentiel de prix élevés... datant d'avant la crise du coronavirus !

Dans un environnement incertain, bénéficiez de toute notre expérience depuis 2008 à Strasbourg pour vos projets de location, d'estimation et de vente et de gestion immobilière à Strasbourg et dans toute l'Alsace.