Location immobilière, passoires thermiques : ce qui change dès le 25 août 2022 !

Tandis que les logements classés F ou G ne pourront plus voir leur loyer augmenter dès le 25 août 2022 et que ces logements, qualifiés de "passoires thermiques", seront purement et simplement interdits à la location, dès 2023, pour ceux classés G, nous préparons d'ores et déjà la rentrée de septembre…

Les propriétaires ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas informés : dès 2023, les logements classés G ne pourront plus être mis en location, et dès 2028, les logements classés F subiront le même sort. On estime entre 20% et 25% la proportion d'appartements et de maisons individuelles concernées par des mauvaises performances énergétiques. Et méfiez-vous, chers propriétaires, car un diagnostic de performance énergétique (DPE) performant sous l'ancien mode de calcul, c'est-à-dire avant la réforme du 1er juillet 2021, ne signifie pas que votre logement sera toujours performant avec le nouvel algorithme.

Que faire si mon logement est une passoire thermique ?

Deux options sont possibles. Soit vous souhaitez conserver votre bien immobilier en location et il vous faudra entreprendre des travaux d'économies d'énergie tels que le remplacement de votre ballon d'eau chaude, de votre chaudière et de vos convecteurs, le remplacement de votre fenêtres et l'isolation des murs et des planchers ; soit vous décidez de mettre en vente votre bien pour que l'acquéreur entreprenne lui-même ces travaux, votre prix de vente pouvant être impacté par ces dépenses incontournables pour louer.

Quoi qu'il en soit, le couperet va bientôt tomber, dès la rentrée de septembre, pour les propriétaires qui n'ont pas consenti à effectuer des travaux de rénovation énergétique :
- A compter du 25 août 2022, il sera interdit d'augmenter le loyer d'un appartement ou d'une maison classés F ou G,
- A compter du 1er septembre 2022, un audit énergétique devra même être réalisé pour vendre un immeuble en monopropriété ou une maison individuelle, révélant ainsi les failles thermiques du bien,
- A compter du 1er janvier 2023, les logements classés G ne pourront plus faire l'objet d'un nouveau bail ou d'une tacite reconduction, sauf à effectuer des travaux d'économie d'énergie, au motif qu'ils ne respectent pas les critères de décence d'un logement en matière énergétique,
- A compter du 1er janvier 2028, cette mesure sera d'ailleurs étendue aux logements classés F, toujours au motif qu'ils sont indécents.

Besoin de conseils pour louer et gérer vos biens immobiliers à Strasbourg ? Contactez-nous.