Beausite Immobilier © - Agence immobilière Strasbourg : location appartement, maison & vente immobilière - 03 88 24 47 15

Après avoir arpenté le quartier classé de la Neustadt, des Contades et de l'avenue des Vosges, fait un tour du côté de la Petite France, de la Krutenau et de la gare de Strasbourg, éloignons-nous cette fois-ci du centre-ville et découvrons un quartier très apprécié de Strasbourgeois. On vous emmène au Neudorf !

Vous connaissez sans doute le quartier du Neudorf pour ses marchés et ses petits commerces, pour son jardin des Deux Rives et ses parcs ou pour sa place de l'Etoile qui gargouille de monde. Mais saviez-vous comment était surnommé le quartier du Neudorf jusqu'à la fin du 19ème siècle ? Attention ! Cela ne plaira pas aux nombreux aficionados de ce quartier bordant le centre de Strasbourg.

C'était comment le Neudorf il y a 150 ans ?

Jusqu'en 1860 , le Neudorf était affublé du nom peu flatteur de "Ratzederfel" qui signifiait village sur caillebotis. Et pour cause puisque le Neudorf était alors formé de terres ingrates et de terrains vagues. Ce village de 417 âmes n'attirait alors pas grand monde !

Ce n'est qu'à partir de la fin du 19ème siècle que ce quartier se développe. Sa population passe à près de 19 000 habitants en 1900 et le Neudorf devient le faubourg le plus peuplé de Strasbourg. L'achèvement du canal du Rhin au Rhône en 1841, les débuts de la construction de la Neustadt à Strasbourg ainsi que le transfert de la ligne de chemin de fer Strasbourg-Kehl accélèrent alors l'urbanisation du faubourg. Par ricochet, une importante main d'oeuvre s'installe au Neudorf, car les loyers à Strasbourg y sont trop élevés, principalement des travailleurs, des ouvriers et de nombreux immigrants allemands.

Le "bébé" Neudorf grandit vite mais son développement urbanistique se fait de manière anarchique : aucuns plans d'urbanisme n'ordonnent les constructions entre les trois principales artères que sont la route du Rhin, la route du polygone et la route de Colmar. Ce n'est qu'en 1904 que les principales artères du Neudorf sont pourvues de trottoirs ! Ensuite, des rectifications du tracé de la route du polygone sont prévues et le réseau de canalisation du tout-à-l'égout commence dès 1907, durant la période allemande.

Comment vivaient les habitants du Neudorf à l'époque ?

A partir de 1871, la route du Polygone devient la rue commerçante et artisanale du coin. Campagnarde, tantôt prolétaire, tantôt futuriste, elle abrite peu à peu des magasins, des auberges, des épiceries, des banques, deux églises, une école et le bureau de poste qui est construit en 1901. Elle accueille également le nouvel orphelinat de Strasbourg à partir de 1909, date de l'effroyable incendie de l'église Sainte-Madeleine à la Krutenau qui accueillait jusqu'alors les orphelins de la ville.

Des écoles sont construites au Neudorf pour répondre à l'augmentation rapide de la population, d'autant que l'école est rendue obligatoire en 1871. Parallèlement, des structures sociales se mettent aussi en place, grâce à l'action des prêtres et des pasteurs qui luttent contre le concubinage et pour le baptême des enfants.

Les auberges et les salles de bal poussent comme des champignons et offrent la seule distraction appréciée dans cette cité populaire où les bourgeois ne s'aventurent guère la nuit tombée. En 1902, le Neudorf compte pas moins de 80 estaminets où des ouvriers élisent domicile, noyant leur fatigue et leur solitude dans la bière et les spectacles de cabaret dansant.

Au début du 20ème siècle, la population s'équilibre peu à peu et Neudorf devient un quartier résidentiel. Après l'électrification des lignes de tramway en 1895, des fonctionnaires, des contremaîtres et des artisans se font construire leur demeure à Neudorf comme dans la toujours prisée rue Saint-Urbain où des maisons aux faux airs de cottages anglais sont édifiées. Des villas cossues, habitées par des bourgeois et des artisans aisés, et de belles constructions à tour arrondie fleurissent à l'aube du 20ème siècle autour de l'actuelle place du Marché. Dans la rue Simonis sera construit, en 1912, un vaste bâtiment néoclassique : l'ancienne clinique Sainte-Odile.

Passionnés de Strasbourg, peut-être habitez-vous au Neudorf ? Laissez-nous vos coordonnées et rencontrons-nous pour parler de notre ville... et de vos projets immobiliers !