Agence immobilière à Strasbourg : vente, achat et location appartement Strasbourg, maison, immobilier neuf & gestion locative - Beausite Immobilier
  03 88 24 47 15

Après avoir arpenté le quartier classé de la Neustadt, des Contades et de l'avenue des Vosges puis fait un crochet par la Petite France, la Krutenaule quartier de la gare de Strasbourg et celui du Neudorf, on vous emmène cette fois-ci dans un secteur de la ville particulièrement recherché pour sa vie de quartier et son art de vivre. Partons à la Robertsau !

Rue des Fleurs, rue des Maraîchers, rue des Jardins Fleuris sont quelques témoins d'un passé que les Robertsauviens ne sauraient oublier. Car l'histoire de la Robertsau est étroitement liée à l'exploitation agricole et à la culture des fruits et légumes. Songez qu'en 1900 une bonne centaine de maraîchers étaient installés dans ce quartier aux allures de jardin anglais. D'ailleurs, la Robertsau est toujours surnommée le "Laüch" (le poireau) même si l'on n'y compte plus aujourd'hui qu'une demi-douzaine de producteurs de fruits et légumes.

Un peu d'histoire...

Au fil du 20ème siècle, ce quartier paysan connait de nombreuses évolutions tant économiques que démographiques. A l'instar de la papeterie qui s'installe en 1876 sur le Mühlwasser, l'industrie se développe à la Robertsau et de nombreux artisans et commerçants viennent s'y installer également. Dans le même temps, la population augmente et passe de 6 000 habitants en 1871 à 8 000 habitants en 1900, les ouvriers côtoyant désormais les maraîchers.

La Robertsau est un quartier abritant de nombreux édifices remarquables, à l'image du Château de Pourtalès. Construit en 1750 par la célèbre famille Bussière, le château a accueilli tous les rois et reines, tous les princes et princesses et, d'une manière générale, toutes les personnalités marquantes de la fin du 19ème siècle. Désormais, il accueille tous les événements de la vie des Strasbourgeois.

Outre de nombreux édifices religieux tels que l'église protestante de la Robertsau, le presbytère catholique, construit par les architectes de la ville de Strasbourg au début du 20ème siècle, ou encore le couvent des Franciscaines bâti durant la période allemande, de magnifiques maisons de maîtres sont construites par les plus riches alsaciens. On retiendra en particulier les villas de l'architecte Oberthur dans la rue du Parc et la rue Charles de Foucauld et de splendides maisons à colombages dans la rue Adler et la rue Menges.

La vie culturelle à la Robertsau

La Robertsau est animée à cette époque-là de cafés et de restaurants recevant les excursionnistes du centre-ville. À l'entrée du quartier, près du canal de la Marne au Rhin, des auberges et des restaurants accueillent des concerts et des bals endiablés, et le "Bon ami", rue de la Carpe Haute, propose ses carpes-frites faites maison. Les plus anciens connaisseurs de la Robertsau évoquent des concerts en plein air à "L'harmonie Cécilia" où des lots de tombola sont distribués lors de la fête de la Saint-Fiacre, patron des... jardiniers !

Sur la route de la Wantzenau se trouve un lieu-dit prisé des promeneurs et des gastronomes du dimanche, le Fuchs am Buckel. Site de canotage où les barques flottaient dans les méandres de l'Ill, entre les branches des saules pleureurs, le Fuchs am Buckel tire son nom de l'Auberge de la famille Fuchs, située dans une boucle de la rivière. On y pêche des nasses en osier remplies de gardons, d'ablettes, de brêmes, de carpes, de truites, de sandres et de brochets... qui donneront leurs noms à certaines rue de la Robertsau.

Passionnés de Strasbourg, peut-être habitez-vous à la Robertsau ? Laissez-nous vos coordonnées et rencontrons-nous pour parler de notre ville... et de vos projets immobiliers !