Agence immobilière à Strasbourg : vente, achat et location appartement Strasbourg, maison, immobilier neuf & gestion locative - Beausite Immobilier
  03 88 24 47 15

Après le quartier de la Neustadt, des Contades et de l'avenue des Vosges, la Petite France, la Krutenau, les quartiers de la gare de Strasbourg, du Neudorf et de la Robertsau, nous poursuivons notre tour de Strasbourg. Escale à la Cathédrale de Strasbourg, le phare des Strasbourgeois.


Un peu d’histoire…

Déjà en 1900, le quartier de la Cathédrale Notre-Dame est le cœur de la ville de Strasbourg. Avec une flèche culminant à 142 mètres de haut, elle symbolise plus de 400 ans de construction puisque le chantier a démarré à 1015 pour s’achever en 1439 !

Témoin de l’histoire de la ville, la Cathédrale de Strasbourg a survécu à toutes les guerres et à tous les conflits, en particulier lors du siège de la ville où sa charpente et sa tour de croisée ont été gravement endommagées… avant d’être réparées à la fin du 19ème siècle. « Prodige du gigantesque et du délicat » selon Victor Hugo, la Cathédrale est visible depuis les Vosges !


La vie autour de la Cathédrale

Comment évoquer la place de Cathédrale de Strasbourg et ses abords sans parler de la maison Kammerzell qui lui fait face ? Cette bâtisse construite au 15ème siècle est une construction en style Renaissance alsacienne. Exploitée par des restaurateurs depuis la fin du 19ème siècle, elle attire le regard par la richesse de ses façades et de ses ornements.

Autour de la place de la Cathédrale se trouvent la place du Château avec l’actuel lycée Fustel de Coulanges, construit en 1755 à l’endroit des ateliers d’un célèbre imprimeur passé par Strasbourg, Johannes Gutenberg, et le château des Rohan, construit en lieu et place de vieux bâtiments bordant l’Ill, entre 1732 et 1742, par l’architecte Robert de Cotte pour le compte du prince-évêque de Rohan. A quelques mètres de là se trouve la maison de la fondation de l'œuvre Notre-Dame, institution laïque ayant pour but de recueillir les dons et les legs pour financer les travaux et l’entretien de la Cathédrale.

Avant la Première Guerre mondiale, le cœur médiéval est déjà particulièrement animé grâce à ses rues commerçantes que nous connaissons tous : les rues du Dôme, des Juifs, des Hallebardes et la pittoresque rue Mercière avec ses immeubles à colombages grouillent de monde. Construite au 14ème siècle sur les bords de l'Ill, le fleuve qui entoure Strasbourg, puis agrandie au fil des siècles, l'Ancienne Douane est quant à elle le port central de la ville, avec un marché couvert qui attire les marchands de toute l'Europe.

Non loin de là se dresse la Grande Boucherie, une splendide maison alsacienne du 16ème siècle qui a accueilli le marché de la viande jusqu'en 1870 et a donné son nom à la rue de Grande Boucherie. D’ailleurs les noms de plusieurs rues du quartier rappellent que l’élevage et le commerce de la viande régnait jadis en ces lieux : les rues des Bouchers, des Bœufs, du Poumon, de l'Agneau, le square des Tripiers, la place du Marché au Cochon-de-Lait. C’est au sortir de la Première Guerre mondiale, en 1919, que la Grande Boucherie sera transformée en musée historique.

Au 19ème siècle, la viande vendue sur les marchés strasbourgeois traverse la ville : le gros bétail est acheminé place du Marché-Aux-Cochons-de-Lait jusqu'aux abattoirs de la ville, alors situés rue du Vieux-Marché-aux-Poissons. Du poisson était aussi présent sur les étals, notamment les saumons pêchés dans le Rhin à l’époque. De l’actuelle place d’Austerlitz, anciennement dénommée place des Bouchers, jusqu’au quartier de la Cathédrale se croisent les négociants, les marchands, les voyageurs, la population strasbourgeoise, les paysans qui arrivent avec leurs charrettes pleines de victuailles et les soldats de la caserne d'artillerie toute proche. Tout ce monde passe sur le pont du Corbeau.


Saviez-vous ce qu’il se passait sur le pont du Corbeau il y a plusieurs siècles ?

Une anecdote pour finir ? Au Moyen-Âge, le pont du Corbeau était un lieu particulièrement fréquenté par les Strasbourgeois, carrefour entre le quartier de la Cathédrale et le reste de la ville. C’était également le lieu privilégié pour les exécutions auxquelles une foule avide vient assister. Tenez-vous bien : les condamnés à mort étaient cousus vivants dans un sac et lancés à l'eau tandis que les falsificateurs et les fraudeurs étaient enfermés dans une cage et plongés par le bourreau dans l'Ill. Et tout ceci devant la flèche de la Cathédrale…

 

Passionnés de Strasbourg, peut-être habitez-vous au centre-ville ? Laissez-nous vos coordonnées et rencontrons-nous pour parler de notre ville... et de vos projets immobiliers !